Rechercher des Articles

Friday, November 3, 2017

Lumière.... sur moi-même !

Je me rappelle avoir écrit un post il y a de ça un an maintenant "Ne pas avoir peur du changement" dans lequel je parlais de mon mal de vivre latent en Inde. Je terminai le poste en disant "l'année 2017 sera une année de changement"..... sans me rendre compte que cela allait vraiment être vrai !

J'espère que l'année 2018 sera l'année de ma réalisation.

Lisbon Septembre 2017 - Photo par Trupta

J'ai passé quatre années magnifiques en Inde avec des hauts et des bas, j'ai beaucoup changé, pris sur moi même, j'ai muri et j'ai appris énormément pour finir par comprendre que je vivais le rêve des autres et pas le mien.

Si vous me connaissez un tant soit peu vous devez m'avoir entendu dire à plusieurs reprises "je veux vivre au bord de la mer en robe légère et tongs", j'ai eu cette image gravée au fond de moi très longtemps.

Quand j'étais à Kovalam je me disais que c'était fait, mon rêve se réalisait, même si Kovalam n'était pas le mieux en Inde je me disais c'est pas grave, on va certainement aller du côté du Goa...... et bien non.... je suis à Mysore et plus exactement à Srirangnapatana...... au milieu des champs de canne à sucre et des rizières.

Avant de jeter le torchon je me suis dis en 2015 qu'il fallait que j'attende, peut être que c'était aussi mon rêve..... et je me suis retrouvée pendant 10 mois ici en continu, je ne suis pas sortie de l'Inde pendant presque une année et au final j'ai fini par craquer, je me suis rendue compte que ce n'était pas fait pour moi. Mais je n'étais pas prête encore à avancer, j'avais malgré moi créer une bulle de  confort qui plaisait et arrangeait un peu tout le monde.

Je travaillais énormément puis en 2016 j'ai eu ma première vraie crise, ce n'était pas la vie que je voulais, ce n'était pas la manière dont je voulais enseigner, ce n'était pas ce que voulais faire bref ce n'était pas MON rêve !!!

Grosse claque.... comment j'ai pu me mentir autant ?

Au début 2017 j'ai décidé de partir et de me consacrer essentiellement à mes pratiques de Yoga pour ne rien faire d'autre. De Février à Juillet je dois avouer que j'ai beaucoup voyagé et que ça n'a pas été rose tous les jours, car j'étais en pleine remise en question.

J'ai des cycles de 10 ans !!

En 1997 je décidais d'immigrer au Canada et une fois mes papiers obtenus je suis partie m'installer en 1998.

En 2008 je faisais un énorme bond en avant en quittant ma vie très confortable de bureau pour enseigner le Pilates sans vraiment savoir comment j'allais gagner ma vie.

En 2018 je quitte l'Inde pour retourner..... au Canada !!!

Il y a deux choses que j'ai comprises ces derniers mois. La première c'est que la vie au bord de la mer en tong et robe légère en fait ce n'est pas vraiment pour moi, j'aime nager mais je ne suis pas friande du soleil qui brûle la peau, aussi Bali ne me fait pas rêver, l'Inde ne me fait plus du tout rêver, la Thaïlande encore moins, l'Australie oui pourquoi pas mais c'est difficile de s'y installer, j'ai visé un moment l'Espagne mais Barcelone n'est pas stable, l'économie espagnole n'est pas stable, au final le pays qui revient en tête ces derniers temps est celui qui m'a ouvert les bras en 1998 le Canada !

Alors oui effectivement au niveau du temps et des températures je fais un bond, mais à un moment donné il faut que je fasse des choix. J'ai besoin de me stabiliser, je ne suis pas stable, je n'ai rien à moi, rien ne m'appartient, ce qui est un comble quand on voit tout ce que j'ai pu amener par mon travail ces quatre dernières années. Je suis domiciliée chez mes parent, je n'ai pas de maison à proprement parler et tout ce qui me plaisait dans la vie nomadic maintenant me dérange. J'ai besoin d'avoir un chez moi, à moi, de retomber peut être dans la consommation et d'aller m'acheter un canapé qui va bien avec la table de salon, j'ai besoin de m'enraciner et de commencer quelque chose à moi.

De savoir que je peux avoir un endroit où poser mes valises est salvateur! Dernièrement je me suis trimballée ma valise dans les aéroports pendant 7 mois, à porter tout le temps les mêmes vêtements, à laisser l'huile, le vinaigre, le shampooing, les produits de douche, les trop grand paquets de céréales etc... sur place dans tous appartements que je louais car je ne pouvais pas m'encombrer. Je me suis vue envoyer des messages à des amis pour savoir si leur appartement était disponible tellement je ne trouvais rien à louer parfois..... compter le jour où tu rentres quelque part et bien faire attention au moment où tu le quittes... ça peut paraître paradisiaque sur le papier mais en fait c'est fatigant. Si j'avais 15 ans de moins peut être que ça me ferait rêver mais maintenant beaucoup moins....

Les personnes qui s'installent en Asie sur du court ou long terme doivent faire très attention car obtenir un visa résident est très difficile et faire des visa runs sur le long terme n'est qu'une solution temporaire, ce que je peux conseiller à tous ceux qui souhaitent ce genre de vie, ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier et garder une poire pour la soif ;-) car le jour où vous vous rendez compte que ce n'est pas possible il va falloir être capable de rebondir très vite.

Donc voici mon nouveau bébé :

Xandra Yoga

Je vais dorénavant écrire tous mes articles sur le site de Xandra Yoga. Je sais bien que ça ne rapporte pas grand chose, si ce n'est le fait de booster mon ego mais vous pouvez aussi participer par un petit "like" sur la page Facebook :-)

Je vais aussi renommer ce blog à mon nom car il y a énormément d'articles que j'ai écrits que j'aime beaucoup et ce blog représente quand même 4 années de ma vie tant personnelle que professionnelle.

La deuxième chose que j'ai réalisé ces derniers mois c'est qu'il ne faut jamais lâcher de vue son projet personnel, parfois vous pourrez entendre "oui c'était notre rêve" mais faites bien attention que ce rêve soit aussi le votre, et si vous avez mis toute votre énergie pour aider à réaliser le rêve des autres vous savez d'avance que vous pourrez le faire aussi pour vous.

L'idée n'étant pas de partir en claquant la porte mais de rester très classe.

- Namaste -
Post a Comment